Rimailles bancales en trois vers sans queue ni tête aucunes avec un début, un milieu et une fin sans oublier une introduction (ici même) plus longue que le corps du texte mais rassurez vous c'est voulu et fait exprès pour donner un peu de volume à ce texte qui sans cela aurait été bien maigre voire maigrissime d'ailleurs pas de ponctuation c'est plus rigolo comme ça mais pas de problème il vous sera bientôt loisible de reprendre votre souffle car l'introduction touche dès à présent à sa fin et voici que se profile le grand'Oeuvre :

Sur les marches, Il s'est dressé
Comme une bouse, Il est tombé
Et maint'nant, Il est bien emmerdé